Rechercher
  • CĂ©cile Beauval-Midy

🎤TEMOIGNAGE DE Cécile, 53 ans, travaillant au service urbanisme d'une collectivité🎤

Mis Ă  jour : avr. 5

Cécile, 53 ans, est agent territorial en collectivité. Elle est notamment l'interface entre les commerçants du centre ville et la commune. La ville lui a confié récemment un projet qui la motive: la création d'un nouveau marché de proximité.


1/ Quelle était votre situation professionnelle au moment où vous avez démarré le bilan de potentiels ?

Ma situation professionnelle venait de trouver un nouvel équilibre après une période pendant laquelle la collectivité m'avait confié des tâches peu cohérentes à mon sens. Je retrouvais une nouvelle motivation professionnelle.

2/ Dans quel but avez-vous réalisé un bilan de potentiels ? Quelles étaient vos attentes ?

Je souhaitais découvrir si ma personnalité était bien en adéquation avec mon profil de poste, par quel type de formation je pouvais compléter mes compétences et éventuellement connaitre les domaines que je pourrais explorer en dehors de mon milieu professionnel actuel.

3/ Quel est votre avis sur cet accompagnement ? Pourquoi avez-vous choisi un bilan de potentiels plutôt qu’un bilan de compétence ?

Ma hiérarchie n’a pas jugé ma demande de bilan de compétences prioritaire par rapport aux autres demandes reçues et m’a donc orienté vers un bilan de potentiels qui finalement a répondu à mes attentes.

4/ Si ce bilan a été positif pour vous, pour quelles raisons l’a-t-il été ? Que retenez-vous de cet accompagnement ?

Ce bilan a été positif à plusieurs niveaux.

D’une part, il m’a permis d’avoir du temps pour moi pour avoir une vision globale de qui je suis, et ce à quoi j’aspire. Les entretiens n’étaient pas uniquement focalisés sur mes compétences professionnelles mais aussi sur ma personne, ce que je suis intrinsèquement. C’est très valorisant.

D’autre part, ce bilan a également eu pour but de me rassurer en confirmant que ma personnalité correspondait à ce qu’on attendait de moi sur mon poste.

Enfin, il m’a redonné un nouvel élan pour me relancer dans des formations, élan qui s’était quelque peu essoufflé au fil du temps.

5/ Comment avez-vous financé ce bilan de potentiel ?

Mon bilan de potentiels a été financé par mon employeur.

6/ A qui recommanderiez-vous ce bilan et pourquoi ?

J’ai déjà recommandé ce bilan à des collègues qui traversent de grosses périodes de doute, qui ne s’épanouissent plus dans leur travail depuis quelques mois, voire années, afin qu’elles s’octroient un temps de pause pour réfléchir vers quoi elles veulent tendre.


Je remercie sincèrement Cécile pour se témoignage.


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout